Fête de Sainte BARBE 2017 à la mine de sel de Varangéville

L'église St Gorgon

L’église du XVe siècle, ancien prieuré bénédictin, est placée sous le patronage de Saint Gorgon.
Gorgon était intendant général des offices du palais et de la chambre de l’Empereur romain Dioclétien (245-313).

Sa foi chrétienne et sa dévotion à Jésus Christ dont il ne manquait pas de répandre la bonne parole dans la demeure impériale lui attirèrent les foudres de Dioclétien qui ne pouvait se résoudre à perdre un homme de sagesse et de haute valeur pour l’Empire. Aussi chercha t-il à le corrompre en lui offrant des honneurs plus importants et un haut grade dans la milice s’il se conformait à l’ancien culte : adorer les statues de ces propres dieux. Saint Gorgon refusa d’abandonner sa foi et Dioclétien convoqua alors les bourreaux du palais avec leurs instruments de tortures.
St Gorgon  présente
sa dévotion et sa palme de Martyr 

Saint Gorgon fut suspendu à un chevalet, frappé, ils lui arrachèrent la peau avec des ongles de fer puis versèrent sur ses plaies du vinaigre mélangé à du sel. La béatitude de Saint Gorgon malgré ces terribles tourments mit en rage Dioclécien et il ordonna aux bourreaux de le placer sur un gril au-dessus de charbons ardents pour le torturer davantage jusqu’à ce que mort s’en suive.

Après son martyr les reliques de Gorgon furent sanctifiées puis déposées à Rome, elles rejoignirent Gorze vers 764 à la demande de St Chrodégang Évéque de Metz. La dernière étape à «Warangési-Villa» révéla un miracle, on détacha alors une petite esquille du Saint Corps pour en faire don à l’église du lieu. Depuis ce jour cette relique est toujours vénérée à Varangéville selon les litanies de St Gorgon.
« Digne soldat, Glorieux martyr, nous vous supplions par les tourments que vous avez endurés au nom de Jésus de Nazareth de nous obtenir la miséricorde divine» 

En 1997, l’Association Mémoire de Varangéville a planté un arbre sur le lieu du miracle.

L'église d'aspect extérieur sans originalité particulière, recouvre à l'intérieur une splendeur architecturale.




Edifiée à la fin du 15ème siècle, cette belle église-halle (ses nefs de hauteur identique lui donnent à l'intérieur l'aspect d'une vaste halle) de style gothique flamboyant renferme une intéressante série de voûtes retombant en feuilles de palmier. Elle abrite également une émouvante Vierge à l'Enfant du 14ème siècle ainsi qu'une pietà en bois polychrome et une Mise au tombeau datant du 16ème siècle.

En 1907, l’église, longue de 54 mètres, large de 20 mètres et haute de 11 mètres sous les voûtes est classée Monument Historique et devient propriété de la commune, elle est le fleuron et l’Histoire de Varangéville.

Depuis 2012, un vaste programme de rénovation des façades et des vitraux décidé par la municipalité est en cours, une souscription publique a été organisée en lien avec la Fondation du Patrimoine afin de récolter des dons de particuliers ou d'entreprises souhaitant aider Varangéville à préserver son patrimoine historique.



-